Mode

Maison Corthay – Un savoir-faire sur-mesure

Le sur-mesure, un univers à part, unique, différent et bien souvent au-delà des moyens des français. Un savoir-faire incontournable pour une maison d’exception. Voici, juste avant le confinement, une visite hors du temps au cœur de la maison Corthay …

En ces temps de difficultés pour travailler dans les bonnes conditions (lorsque l’on peut encore) et d’irrespect de l’autre côté de la part des français qui ne respectent pas les consignes de sécurité, se remémorer certaines visites nous redonne la pêche. Si la maison Corthay tourne toujours grâce à ses salariés artisans hors pair pendant le confinement, c’est parce qu’elle réalise des chaussures uniques qui durent dans le temps. Mais pour qu’elles durent dans le temps, il faut un long travail et un processus qui prend plusieurs mois pour réaliser LA paire que le client désire.

Maison Corthay boutique

Une visite unique des ateliers, un moment hors du temps

Si je suis venu pour voir ce que propose la maison Corthay au niveau de ses chaussures et admirer le travail des artisans, j’étais loin de m’attendre à cela. En effet, ma surprise fût complète. Ce qu’il faut savoir pour commencer, c’est qu’il y a plusieurs salles avec chacune leur spécificité.

Tout d’abord, la partie émergée de l’iceberg, la boutique ! C’est là qu’Alexandra, la responsable, m’a accueilli pour me montrer ce qui fait la réussite de la maison Corthay, le soulier ! Ici, c’est avant tout une expérience, une ambiance …

J’espère que vous avez mis vos meilleures chaussures ! On part pour une grande visite au cœur des ateliers de la maison Corthay.
Voici le premier atelier, celui que vous voyez directement sur votre gauche dès que vous poussez la porte de la boutique, située au 1, Rue Volney, au cœur de Paris.

Et oui, chaque outil à bel et bien un but très précis en fonction des demandes de chaque client. Voici donc la vidéo juste en dessous.

Bluffant non ? Et oui, tout ce travail du cuir, il faut un peu de poigne m’explique cet artisan. Oui, le cuir fait mal aux pieds, très mal même … mais au début uniquement. Après, vous avez l’impression d’être dans des chaussons, continue t-il.

De plus, la maison Corthay fait visiter régulièrement ses ateliers à ses clients pour leur montrer le processus de création de leur chaussure. C’est là que la visite se transforme en jeu. Le client doit reconnaître les différentes textures que la maison Corthay propose pour ses chaussures.

Maison Corthay atelier


Bien sûr, je me suis également prêté au jeu. Pas si facile de reconnaître certaines matières qui se font plus rares sur le marché. Mais je m’en suis bien sorti.

Maison Corthay soulier

Continuons notre visite au sous-sol de la maison Corthay. J’arrive ensuite dans une cave voûtée ou d’anciens cuirs sont entreposés. « Inutilisables » pour le marché, ces cuirs servent à réaliser une première chaussure « bas de gamme » pour voir si le client se sent à l’aise avec m’explique Alexandra.
Pour le savoir, le procédé est très simple. Ils découpent l’avant et l’arrière de la chaussure pour voir comment se place le pied dans la chaussure ! Fascinant non ?

Ce mur est impressionnant n’est-ce pas ? Ce sont tous les vestiges des clients de la maison Corthay qui se sont vus livrer leurs chaussures sur-mesure.

La maison entrepose les mensurations de chaque pied en marquant le nom des clients dessus. Ainsi lorsque le client revient plusieurs fois, il gagne du temps !
Un autre mur est également présent en plus avec une particularité. Ce mur possède quelques grands noms du cinéma et du monde sportif qui sont également passés par ici. La maison souhaite évidemment garder cette confidence.

En revenant dans l’espace boutique, un des artisans était en train de polir une paire de chaussures avec un geste affiné et très précis. Des années d’expérience (au moins 5 ans sur le terrain) sont obligatoires pour que la maison Corthay laisse à son artisan le privilège de polir une de ses chaussures pour ses clients.

Ce qui m’a frappé durant cette visite, c’est la rigueur et la passion de chacun. Il ne sont pas là par hasard. Pour chacun d’entre eux, c’est un rêve, un aboutissement que de travailler quotidiennement pour cette maison.

L’histoire passionnante de la maison Corthay

Pierre Corthay
Dans l’atelier BESPOKE de Piere Corthay à Paris, le 16 octobre 2019. Photo © Benjamin Boccas

En 1990, Pierre Corthay ouvre son propre atelier sur-mesure, « Maison Corthay ». Mais avant cela, Pierre Corthay est fasciné par la matière et la forme dès son plus jeune âge.
Sa grande tante, Valentine Schlegel, céramiste singulière à la sensualité déroutante, lui apprend les rudiments du métier. Elle l’entraîne dans un univers de courbes à la douceur ciselée, dont le désir de pureté et de belles formes trouve écho, vingt ans plus tard, dans les créations de la Maison. Le soulier Corthay se distingue par sa silhouette précise et ses lignes racées.

Pierre Corthay atelier
Dans l’atelier BESPOKE de Piere Corthay à Paris, le 16 octobre 2019. Photo © Benjamin Boccas

En 2008, il reçoit le titre de Maître d’art, et demeure encore aujourd’hui le seul bottier à avoir été honoré par cette distinction. Le modèle iconique de la Maison Corthay est un derby à deux oeillets nommé : l’Arca.
Conçu en 1991, ce modèle est un hommage au bateau de son grand-père, l’Arca. Pouvant être porté aussi bien avec une tenue décontractée qu’avec une tenue habillée, l’Arca est souvent sublimé grâce aux nombreuses patines réalisables en boutique.

Aujourd’hui, la maison Corthay est l’adresse à retenir pour les plus beaux souliers pour hommes. En plus du prêt-à-porter chaussures, les accessoires comme les ceintures, la petite et grande maroquinerie, peuvent être trouvés dans toutes les boutiques Corthay à travers le monde.
La Maison Corthay n’est actuellement plus en reste puisqu’elle est présente dans ses magasins à Paris, Londres, Hong Kong, Tokyo, Pékin, Wuhan, Xi’An et Séoul pour ne citer qu’eux.

Maison Corthay

© By Adrien

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.